Navigation – Plan du site

À propos

Extrême-Orient Extrême-Occident consacre chaque numéro à un thème ou une question (la divination, le divertissement, le politique, l’art des jardins, l’existence d’une philosophie chinoise, etc.) intéressant l’ensemble des productions culturelles du monde sinisé (Chine, Corée, Japon, Viêt Nam). Les différentes contributions élaborent par convergence des éléments de réponse à partir des horizons et des savoirs les plus divers. L’ensemble est traditionnellement offert, pour clore le volume, à la réflexion d’un « regard extérieur » qui les met en perspective avec des travaux menés sur des questions similaires dans les civilisations d’« Extrême-Occident ».

Dernier numéro en ligne
38 | 2015
La Guerre en perspective : histoire et culture militaire en Chine

War in Perspective : History and Military Culture in China
Sous la direction de Albert Galvany et Romain Graziani

Les armées de l’empire chinois se sont illustrées par leur inefficacité, leurs effectifs pléthoriques et leur défaite quasi constante face aux offensives de l’étranger.

Les publications sur la culture militaire en Chine se concentrent le plus souvent, pour des raisons commerciales, sur l’Art de la guerre, dont on vante les applications possibles au monde des affaires, les Chinois ayant supposément développé une conception redoutable de l’efficacité. En réalité, l’histoire militaire chinoise démontre tout le contraire de ces brillants discours sur l’efficacité et l’économie de moyens. 

Ce numéro d’Extrême-Orient Extrême-Occident rompt avec cette façon idéologique de faire la « guerre sur papier » pour envisager les transformations réelles du conflit armé à travers l’histoire impériale chinoise. Cette perspective historienne sur la guerre débouche en toute logique sur une enquête, dans la seconde partie de ce volume,  consacrée à l’historiographie en temps de guerre : comment l’expérience de la guerre, au niveau individuel ou collectif, a-t-elle été comprise et transmise par les historiens impliqués corps et biens dans la tourmente qu’ils s’étaient donné pour mission de narrer ?