Navigation – Plan du site

Les épreuves du corps en littérature. Les cas de la Chine et du Japon

On Body Trials in Literature. China and Japan As Case-Studies
Cécile Sakai, Gérard Siary et Victor Vuilleumier
p. 5-20

Résumés

L’article analyse le dispositif pictural tel qu’il a été élaboré par Jean-François Lyotard dans sa communication en 1972, «  La peinture comme dispositif libidinal » et décrit les mécanismes de l’objectivation de la psychanalyse pour sa pensée concernant la peinture.

Haut de page

Entrées d’index

Index de mots-clés :

Chine, Japon, corps, littérature

Index by keyword :

Chine, corps, Japon, littérature
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

« Le corps humain référent des descriptions devient métonymie ou métaphore de l’ordre du monde. Le corps, métaphore de l’ordre rêvé, est dans ses défaillances métaphore de tous les désordres. »

Le présent numéro d’Extrême-Orient Extrême-Occident, « Corps souf­frants dans les littératures de la Chine et du Japon au xxe siècle », s’inscrit dans le prolongement du programme transversal 2014-2018 du Centre de recherches sur les civilisations de l’Asie orientale (en partenariat privilégié avec l’Université de Genève) : « Imaginaires du corps et des identités dans les littératures de l’Asie orientale au xxe siècle ».

Si la problématique du corps est devenue depuis les années soixante-dix un fort enjeu de la recherche transdisciplinaire en Occident, elle s’est développée plus tard en Asie orientale, ces toutes vingt dernières années, dans le sens de l’interrogation sur l’existence d’un « corps asiatique » spécifique, et ce selon quatre directions : les études foucaldiennes, féministes et cul...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cécile Sakai, Gérard Siary et Victor Vuilleumier, « Les épreuves du corps en littérature. Les cas de la Chine et du Japon », Extrême-Orient Extrême-Occident [En ligne], 39 | 2015, mis en ligne le 01 août 2016, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://extremeorient.revues.org/386

Haut de page

Auteurs

Cécile Sakai

Cécile Sakai. Professeur de littérature japonaise moderne à l’Université Paris Diderot, UFR LCAO, membre du Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO-UMR 8155). Elle a publié Histoire de la littérature populaire japonaise. 1900-1980 (L’Harmattan, 1987) ; Kawabata, le clair-obscur. Essai sur une écriture de l’ambiguïté (PUF, 2001, rééd. 2014). Elle a traduit une vingtaine d’œuvres de la littérature japonaise et co-édité plusieurs ouvrages, notamment Imaginaires de l’exil dans les littératures contemporaines de Chine et du Japon (Philippe Picquier, 2012) ; L’Archipel des séismes. Écrits du Japon après le 11 mars 2011 (Philippe Picquier, 2012) ; Les Rameaux noués. Mélanges offerts à Jacqueline Pigeot (Bibliothèque de l’IHEJ, diffusion de Boccard, 2013).Ancien pensionnaire de la Maison franco-japonaise (1985-87). Docteur de 3e cycle (1978) et d’État (1988). Professeur des universités (Université Paul-Valéry, Montpellier) en littérature générale et comparée (Europe, Asie orientale). Membre titulaire du Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO-UMR 8155). Champs de recherche : littérature de voyage ; imagologie littéraire ; histoire des idées. Traducteur de littérature japonaise, classique (Ihara Saikaku, Katsuragawa Hoshû) et moderne (Miyabe Miyuki, Yoshida Shûichi), et de littérature portugaise. Derniers travaux : Le Pavillon d’Or de Yukio Mishima (Essai et Dossier) (Gallimard, « Foliothèque », 2010) ; co-direction de Transmission de la mémoire allemande en Europe centrale depuis 1945/Spuren Deutscher Identität in Mittel- und Osteuropa seit 1945 (Peter Lang, 2011) ; L’Idée de race. Histoire d’une fiction (Berg International, 2012) ; traduction et édition critique de Fernando Morais, Olga. Allemande, juive, révolutionnaire (Chandeigne, 2015) ; « Les kamikazes à l’UNESCO : les armes, les lettres et le patrimoine de l’humanité » (larevueesressources.org, 30.03.2015). Étude sur les kamikazes en préparation.Maître de conférences à l’Université Paris Diderot, UFR LCAO, membre du Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO-UMR 8155), et chargé d’enseignement au Département d’études est-asiatiques de l’Université de Genève. Ses recherches portent sur la littérature chinoise du xxe siècle, le corps et les gender, l’histoire culturelle et intellectuelle de la Chine moderne. Il est auteur d’une thèse de doctorat sur L’Écriture du corps déchiré dans la littérature chinoise moderne. Parmi ses derniers travaux : « Le pays de l’alcool de Mo Yan : éloge de l’alcool et tradition de l’ivresse », in Zhang Yinde, Xu Shuang et Dutrait Noël (dir.), Mo Yan, au croisement du local et de l’universel (à paraître au Seuil), « The “Chinese Culture” as Ethical and National Spirit in Some Works of Liang Shuming », in Escande Yolaine, Li Chengyang et Shen Vincent (dir.), Inter-culturality and Philosophic Discourse (CSP, 2013).

Gérard Siary

Articles du même auteur

Victor Vuilleumier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© PUV

Haut de page